Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes critiques ou mes coups de coeur pour des expositions artistiques, des films et des actrices.

03 May

Le pouvoir précieux des pierres

Publié par Philippe

Le pouvoir précieux des pierres

Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain, Place Yves Klein, 06000 Nice, du 30 janvier au 15 mai 2016, ouvert de 10h à 18h sauf le lundi (et certains jours fériés : le 27 mars et le 1er mai), entrée : 10 €.

Face au marasme constant et au constat d'un certain échec de l'utopie moderne les artistes exposés choisissent de se projetter dans le futur. Ils utilisent les pierres car elles suscitent la curiosité, l'émerveillement voir une forme de spiritualité. Depuis la préhistoire les hommes utilisent les pierres notamment dans la peinture. Il faut attendre le XVIIIème siècle avec l'avénement des cabinets de curiosités pour quelles deviennent de véritables oeuvres d'art. Dans ces cabinets les classifications entre les différents types de pierres décrivent notre rapport au monde. Elles activent le pouvoir de l'imagination et peuvent susciter la mélancolie mais elles incitent toujours les hommes à s'instruire.

Eric Michel "Fluorescences" (2015) et Emmanuel Régent "Pierre (7 février)" (2008)Eric Michel "Fluorescences" (2015) et Emmanuel Régent "Pierre (7 février)" (2008)

Eric Michel "Fluorescences" (2015) et Emmanuel Régent "Pierre (7 février)" (2008)

Aujourd'hui les pierres peuvent s'exposer dans des boites écran. Elles deviennent bloc de lumière sous l'effet d'une lumière réelle ou artificielle. Les pierres se métamorphosent en symboles qui soulèvent alors des questions anthropologiques et servent par exemple pour se protéger contre les aléas de l'existence. Les pierres invitent ainsi à voyager dans les strates du temps afin d'inciter le spectateur à s'interroger sur le sens de la vie dans le cadre d'une sorte de voyage spatio - temporel.

Isabelle Giovacchini "Lames de fond" (2015 - 2016) et Laurent Grasso "Psychokinésis" (2008)Isabelle Giovacchini "Lames de fond" (2015 - 2016) et Laurent Grasso "Psychokinésis" (2008)

Isabelle Giovacchini "Lames de fond" (2015 - 2016) et Laurent Grasso "Psychokinésis" (2008)

Les artistes ne se contentent pas de collecter et d'installer des pierres. Ils les fragmentent pour utiliser leur texture. Les morceaux d'une pierre incitent l'artiste à réflêchir sur son travail et l'invite à élaborer une stratégie qui transformera le spectateur en acteur et non en consommateur passif de la culture. Dans le cadre d'une performance artistique Paul Arman Gette utlise la réprésentation d'Aphrodite la déesse de l'amour pour associer pierre et sexualité. Il écrase des fruits rouges dans des coupes pour renvoyer le spectateur aux origines de l'humanité.

Pau l Armand Gette "Offrande à Aphrodite (Apothéose des fraises ou les menstrues de la déesse)" (2009)

Pau l Armand Gette "Offrande à Aphrodite (Apothéose des fraises ou les menstrues de la déesse)" (2009)

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes critiques ou mes coups de coeur pour des expositions artistiques, des films et des actrices.