Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes critiques ou mes coups de coeur pour des expositions artistiques, des films et des actrices.

09 Mar

Orson Welles, autopsie d'une légende

Publié par Philippe

Orson Welles, autopsie d'une légende

Documentaire, réalisé par : Elizabeth Kapnist, distribution : Francis Ford Coppola, Charlton Heston, Henri Joglam, Sharon Morn, Joseph Mc Bride, Jeanne Moreau, Roman Polanski, Celine Sallette, David Thompson, Orson Welles, produit par : Fanny Glissant, Remi Kessler, Jdean Labib, musique : Samuel Hirsch, directeur de la photographie : Thomas Bataille, (2015).

 

La vie d'Orson Welles ressemble à un film. Son enfance fait penser à celle de Citizen Kane car ses parents lui disent qu'il est un génie mais lui imposent une éducation stricte qu'il surmonte grâce à un sens de l'humour développé. Welles devient célèbre en octobre 1938 lorsqu'il adapte pour le CBS le livre d'H.G. Welles "la guerre des mondes". Ce succès radiophonique incite Hollywood à le faire venir. Sur place il réalise "Citizen Kane" pour la RKO qui critique la vie et la personne du magnat de la presse Randolph Hearst. Hearst s'efforcera sans succès d'empêcher la sortie du film et les studios chercheront à contrôler le tournage du deuxième film de Welles  "la splendeur des Amberson" mais il n'appréciera pas cela. Orson Welles reprend ses émissions de radio et n'hésite pas en cette prériode de ségrégation raciale aux Etats - Unis à parler des violences policières dont sont victimes les afro - américains.

Orson Welles en 1938 sur CBS lorsqu'il anime sa célèbre émission.
Orson Welles en 1938 sur CBS lorsqu'il anime sa célèbre émission.
Orson Welles en 1938 sur CBS lorsqu'il anime sa célèbre émission.
Orson Welles en 1938 sur CBS lorsqu'il anime sa célèbre émission.
Orson Welles en 1938 sur CBS lorsqu'il anime sa célèbre émission.

Orson Welles en 1938 sur CBS lorsqu'il anime sa célèbre émission.

L'oeuvre du dramaturge anglais William Shakespeare fascine Orson Welles. Cependant il n'aime pas l'atmosphère qui règne sur les studios car les producteurs veulent lui imposer des régles alors que Welles désire être libre. Welles décide alors de partir pour l'Europe ou son travail est admiré. Il tourne dans des films comme "le troisième homme" de Carol Reed puis réalise des films comme "Othello" ou "Arkaddin". Le Festival de Cannes de 1966 récompense Orson Welles mais ce prix ressemble au chant du cygne car Welles ne tournera plus que des films inachevés. Aux Etats - Unis le monde du cinéma préfère ignorer le talent d'Orson Welles. Ce dernier devient amer et commence à faire des confidences plus ou moins acides sur les acteurs et kes réalisateurs. Au soir de son existence il dresse le bilan de sa vie. Welles estime s'être "prostitué" à 90 % pour récupérer de l'argent pour filmer. Son travail représentait selon lui 2 % de son temps.

"Citizen Kane", "Le prince des renards", "Le troisième homme".
"Citizen Kane", "Le prince des renards", "Le troisième homme".
"Citizen Kane", "Le prince des renards", "Le troisième homme".

"Citizen Kane", "Le prince des renards", "Le troisième homme".

Commenter cet article

Angeline 10/03/2017 14:40

très beau blog sur les films et télé. un plaisir de me promener ici.

Philippe 14/03/2017 10:02

Merci beaucoup.

À propos

Mes critiques ou mes coups de coeur pour des expositions artistiques, des films et des actrices.