Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes critiques ou mes coups de coeur pour des expositions artistiques, des films et des actrices.

07 Mar

Ebony, un rêve afro - américain

Publié par Philippe

Ebony, un rêve afro - américain

A l'automne 1945 un jeune journaliste John H Johnston lance un mensuel intitulé "Ebony" avec pour objectif d'en faire l'équivalent de "Life" ou de "Look". Ce magazine se distingue par sa une barrée d'un bandeau rouge portant le titre "Ebony" et s'adresse à la classe moyenne afro - américaine sensible à la mode et à la culture et désirant consommer. "Ebony" offre une vision optimiste au lectorat mais ne néglige pas d'aborder les combats pour les droits civiques ou les drames vécus par la communauté afro - américaine durant les années 1950, 1960 et 1970. Martin Luther King y tiendra ainsi une chronique entre 1957 et 1958 et un numéro spécial consacré au centenaire de la proclamation de l'émancipation des esclaves promulguée en 1963 par Lincoln sera édité en 1963. John H Johnston parviendra également à convaincre les publicitaires de faire travailler des mannequins noirs pour promouvoir leurs produits alors qu'ils ne figuraient dans aucune publicité. Dès les années 1950 le siège de Chicago devient le point de passage des personnalités afro - américaines que les photographes Moneta Sleet Jr (prix Pulitzer 1969) ou Isaac Sutton immortaliseront avec leurs clichés. Le mensuel "Ebony" et l'hebdomadaire "Jet" revendiquaient un projet éditorial et commercial novateur mais ils ont été vendus ainsi que les archives photographiques en juin 2016 à la société de capital investissement Clear View Group basée à Austin (Texas).

Ebony, Nichelle Nichols, janvier 1967

Ebony, Nichelle Nichols, janvier 1967

Commenter cet article

À propos

Mes critiques ou mes coups de coeur pour des expositions artistiques, des films et des actrices.