Detroit (film)

par Philippe  -  26 Janvier 2018, 21:59

Detroit (film)

Crime, Drame, Thriller, 143 mn, réalisé par : Kathryn Bigelow, scénario : Mark Boal, produit par : Kathryn Bigelow, Mark Boal, Matthew Budman, Megan Ellison, April A. Yamow, Sundiya Kaveh, Jonathan Leven, Jillian Longnacker, Hugo Lindgren (executive), Greg Shapiro, Colin Wilson (producers), distribution : Chris Chalk, Mason Alban, Bennett Deady, Andrea Eversley, Michael Jobrin, Khris Davis, Tokunba Jushua Olumide, Daniel Washington, ..., musique : James Newton Howard, photographie : Barry Ackroyd, film editing : William Goldenberg, Harry Yoon (2017).

 

Durant la dernière semaine de juillet 1967 la capitale américaine de l'automobile a été secouée par de viokentes émeutes qui figurent parmi les plus importantes du pays après les Draft Riots (1863) et les LA Riots (1992). Tout commence le 23 juillet 1967 lorsque la police débarque dans un speakeasy (l'Algiers Motel) au croisement de la 12ème rue et de Clairmont Avenue. La police interpelle les participants (noirs et blancs) d'une fête célébrant le retour de GI du Viet - Nam. La police de Détroit majoritairement blanche est connue pour sa brutalité, ses contrôles au faciés et le peu de respect qu'elle éprouve envers les Afro - Américains. L'intervention musclée se solde par la mort de trois jeunes Afro - Américains (Fred Temple, Aubrey Pollard et Carl Cooper) et le déclenchement d'émeutes.

Les émeutes de Détroit

Les émeutes de Détroit

Ces émeutes traduisent l'exaspération de la communauté Afro - Américaine car nombre de ses membres se battent au Viet - Nam et ils pensent que leur sacrifice sera pris en considération ce qui n'est pas le cas. Au contraire les Afro - Américains restent marginalisés. A la fin du XIXéme siècle ils ont quitté en masse le sud des Etats - Unis pour chercher une vie meilleure dans le nord mais ils se sont trouvés en concurrence avec les immigrés européens. Les Afro - Américains occupent des emplois subalternes dans une industrie qui subit d'importantes mutations et dont les avancées technologiques (automatisation, informatisation) favorisent les licenciements. Ils stagnent dans la pauvreté alors que les habitants blancs quittent le centre ville au profit des banlieues.

Emeutes de Détroit

Emeutes de Détroit

Rapidement les émeutes se porpagent dans toute la ville et le président américain Lyndon Baines Johnson doit déclarer la ville en insurection et applique l'Insurrection Act. Le gouverneur du Michigan peut envoyer l' Army National Guard et deux divisions de l'armée américaine. Finalement la police rétablit l'ordre le 24 juillet 1967 au prix de 43 morts. Les émeutes accélérent le déclin de la ville et en 2013 le gouverneur du Michigan doit déclarer la ville en banqueroute. Cette banqueroute permet aux banques de retrouver leurs fonds mais impose une baisse des retraites. Encouragés par les abattements fiscaux et un prix du m2 intéressant des promotteurs immobiliers rachétent des quartiers entiers qu'ils reconstruisent en excluant les pauvres à la périphérie de la ville.

Emeutes à Détroit.

Emeutes à Détroit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
A
Coucou,

En regardant « Detroit », j’ai eu l’impression de vivre la Seconde Guerre mondiale … un peu comme dans « Allies », un film de guerre que j’ai vu sur mon application https://play.google.com/store/apps/details?id=virgoplay.vod.playvod&hl=fr . J’ai ressenti une terrible tristesse en regardant ces deux longs-métrages, car les scènes comportent tellement de violences et de haines. J’étais également émue par les personnages !
Répondre