Mirkine par Mirkine, photographes de cinéma

par Philippe  -  27 Janvier 2022, 14:27

Mirkine par Mirkine, photographes de cinéma

Exposition au Musée Masséna jusqu'au 15 mai 2022, 65 rue de France, 06000 Nice, ouverte tous les jours sauf le mardi de 11h à 18h, tél. : 04.93.91.19.10, ticket : 15€.

 

Le Musée Masséna expose les photographies de plateau réalisées par Léo Mirkine et son fils Siki sur plusieurs décennies avec le concours de Stéphane la petite fille de Léo. Ce dernier voit le jour à Kiev en 1910 mais il doit quitter la Russie lorsque les bolcheviks prennent le pouvoir. Durant les années 1930 Léo Mirkine étudie aux Beaux - Arts à Paris et se découvre une passion pour la photographie. Il invente alors la devise ("Se trouver avant les autres au bon endroit et deviner ce qui semble aujourd'hui sans importance mais qui demain sera l'histoire") qui guidera son travail. Léo Mirkine débute au cinéma comme figurant avant de devenir photographe de plateau ou il sait capter l'atmosphère du film qu'il traduira dans ses photos. Le fait qu'il parle plusieurs langues et se montre sympathique l'aidera beaucoup. Mobilisé en 1940 Léo Mirkine ouvre après la débâcle de juin un studio photo à Nice intitulé "Tout pour le cinéma et la photo" qui lui servira pour développer ses photos issues des tournages. Ce studio servira également à la Résistance française lorsqu'il faudra faire des papiers d'identité pour les résistants. Léo Mirkine est arrêté en avril 1944 durant le tournage des "Enfants du paradis" aux studios de la Victorine mais il échappera à la déportation car il sera libéré du camp de Drancy en août 1944. Léo Mirkine participe avec son fils Siki à la renaissance du Festival de Cannes après la deuxième guerre mondiale. Ensemble ils vont immortaliser les plus grands films des années 1950 ("Fanfan la Tulipe", "Le comte de Monte - Cristo", "Une manche et la belle", "Et dieu...créa la femme", ...). Leurs photos intelligentes, pleines de beauté et de lumière sont demandées par les plus grands news magazines français (Paris Match, Jour de France, Cinémonde, Ciné Revue) et ils peuvent ainsi avoir un accès privilégié aux grandes stars américaines avec l'accord des grands studios d'Hollywood.

Léo Mirkine "Robert Mitchum" (1954)

Léo Mirkine "Robert Mitchum" (1954)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :