Ce que nous avons perdu dans le feu

par Philippe  -  14 Février 2022, 13:11

Ce que nous avons perdu dans le feu

Exposition collective (Abdelkader Benchamma, Emilie Brout, Maxime Marion, Corentin Canesson, Ross Heselton, Lola Gonzàlez, Emma Lauro, Thomas Teurlai) jusqu'au 17 avril à la Villa Arson, 20 avenue Stephen Liégeard, 06105 Nice, ouverte tous les jours sauf le mardi de 14h à 18h, tél. : 04.92.07.73.73, entrée libre.

 

La performeuse Lola Gonzàlez éprouve une grande admiration pour Mariana Enriquez une romancière originaire d'Argentine. Parmi les ouvrages qu'elle a écrit deux intitulés "Notre part de nuit" (2019) et "Ce que nous avons perdu dans le feu" (2021) retiennent son attention. Le premier parle d'un  jeune médium qui lutte contre des puissances occultes alors que le second parle de drogue, de mutilations et de scarifications. Mariana Enriquez plonge le lecteur dans un univers ou l'horreur et l'humour se mélangent et qui trouve ses racines dans l'histoire mouvementée de son pays natal. Lola Gonzàlez décide de réunir plusieurs artistes pour qu'ils se confrontent à l'écriture de Mariana Enriquez en s'inspirant de l'une des douze nouvelles de "Ce que nous avons perdu dans le feu". Ross Heselton joue ainsi avec les fantômes et Corentin Canesson détourne les mots liés à l'histoire de l'Argentine. Thomas Teurlai imagine des oeuvres fulgurantes. Emilie Brout et Maxime Marion transforment le corps en oeuvre d'art. Emma Lauro évoque les esprits et Abdelkader Benchamma souligne l'importance que les légendes peuvent jouer dans le travail d'une romancière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :