Westermarck Effect

par Philippe  -  18 Juin 2022, 06:27

Westermarck Effect

Film réalisé par : Saara Lamberg, scénario : Saara Lamberg, produit par : Peter Alexander, Adam Ghiggino, Charly Harrison, Andy Hazel, Marcus Kerr, Saara Lamberg, Simon Mansell, Paula Wallin - Bates, Marie Werett, musique : Charly Harrison, photographie : Michael Liposta, montage : Adam Ghiggino, distribution : Saara Lamberg, Jayden Denke, Kevin Dee, Mariah Mannae, Brendon Bacon, Albert Goikhman, Andy Hazel, Kelly Neilson, ..., 1h 36mn 17s, (2022).

 

Présenté au dernier Festival de Cannes le film "Westermarck Effect" de Saara Lamberg aborde un sujet délicat celui de l'attraction sexuelle génétique. L'attention de la réalisatrice a été attirée par ce problème lorsqu'elle a lu des articles dans différents journaux dont "The Guardian" qui relataient des histoires intervenues dans différents endroits du monde et dont la dernière en date aux USA a failli envoyer les protagonistes en prison. L'attraction sexuelle génétique apparaît dès l'antiquité quant le dieu Jupiter entame une aventure avec sa soeur Junon. Les romains et l'église criminalisent cette pratique qui continuera de façon marginale jusqu'au vingtième siècle. Le jeune Sam est un enfant adopté après avoir été abandonné par sa mère il y a vingt ans. Il erre dans des endroits glauques et n'arrive pas à se stabiliser. Un jour il rencontre Sally une femme plus âgée qu'il suit jusqu'à son appartement cossu. Sally est une femme plus équilibrée que les filles qu'il rencontre et Sam désire fonder une relation sérieuse mais elle refuse car elle lui avoue être sa vraie mère. Cette nouvelle perturbe Sam et l'incite malgré tout à nouer des liens avec Sally pour connaître son histoire. Sam et Sally sortent ensemble et célébrent l'anniversaire de Sam jusqu'au moment ou ils font l'amour. 

Saara Lamberg va alors introduire le complexe d'Oedipe tel que Freud l'a défini à savoir le fils du roi de Thèbes Laïos tue son père et épouse sa mère Jocaste en modifiant le déroulement de l'histoire. Elle intègre le personnage de Dan le père biologique de Sam qui est heureux de retrouver son fils puis qui le rejettera lorsqu'il constatera l'inceste avant de se réconcilier avec lui quant Sally accouche. Saara Lamberg n'hésite pas à s'engager sur des sujets clivants comme l'attraction sexuelle génétique théorie élaboré dans les années 1990 par Barbara Gonyo dans "Genetic sexual attraction, forbidden love" (1991). Elle parle de relations intimes entre personnes qui appartiennent au même patrimoine génétique à la faveur de retrouvailles tardives après une longue période de séparation. De nombreux auteurs comme Amanda Marcotte sur son blog critiquent cette théorie qu'ils considèrent comme de l'inceste accepté et invoquent Freud et Westermarck. Freud insiste sur la condamnation sociale, morale et juridique d'une telle pratique. Westermarck estime que les individus cherchent des partenaires hors de leur entourage pour éviter des maladies génétiques à leur descendance. Saara Lamberg fait évoluer ses héros dans un univers ou personne ne critique leur attitude et qui semble hors du temps. Les comédiens s'impliquent dans le film mais le film ne s'intéresse pas à la place que l'enfant de Sam et de Sally va occuper. Quels seront ses liens avec une mère qui est aussi sa grand - mère ? Et avec son père qui est aussi son frère ? Sa santé sera t'elle affectée par cette consanguinité ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :