Sans filtre

par Philippe  -  24 Octobre 2022, 08:58

Sans filtre

Comédie, réalisée par : Ruben Östlund, scénario : Ruben Östlund, production : 30West, Arte France Cinéma, BBC Films, Bord Cadre Films, Coproduction Office, Film I Wäst, Heretic, Imperative entertainment, Piano Films, Platteform Produktion, Sovereign Films, Sveriges Television, Swedish Film Institute, SF Studios, BAC Films (distribution), photographie : Frederik Wenzel, musique : n / a, montage  Mikel Cee Carlson, Ruben Östlund, distribution : Harris Dinckinson, Charlbi Dean, Zlatko Buric, Woody Harrelson, ..., 149mn, (2022).

 

 

Le réalisateur et scénariste Ruben Östlund appartient depuis mai 2022 au club très fermé des réalisateurs ayant reçu deux palmes d'or au Festival de Cannes. Cette récompense convoitée ainsi que le prix du meilleur scénario décerné à Tarik Saleh pour "La Conspiration du Caire" et le prix de la meilleure interprétation féminine à Zar Amir Ebrahimi pour "Les Nuits de Mashad" réalisé par l'Irano - Suédois Ali Abbasi illustrent le renouveau de cinéma suédois. Ruben Östlund élabore puis applique une recette simple qui révèle son efficacité lorsqu'il tourne un film. Il prend un univers glamour dans lequel il introduit un élément qui perturbe le fonctionnement de ce milieu puis pousse le situation jusqu'à son paroxysme afin d'observer le comportement des protagonistes. Ruben Östlund incite le spectateur à s'impliquer dans le scénario qu'il a imaginé. Ruben Östlund applique d'abord cette recette dans une station de ski ("Snow Therapy") puis dans le monde de l'art contemporain ("The Square") avant de s'attaquer aux influenceurs spécialisés dans la mode. Carl et Yaya exercent la profession de mannequin et ils sont interviewés sur cette industrie dans la cadre d'un documentaire. Ils évoquent le harcèlement sexuel ou les salaires minables. Les deux héros se retrouvent ensuite dans un restaurant et au moment de payer l'addition une dispute éclate sur une question simple : qui va payer ? Ruben Östlund s'inspire d'une situation qu'il a vécu avec son épouse pour dénoncer les stéréotypes qui présentent les femmes comme des objets sexuels et réduisent les hommes au rang de porte - feuilles. Les yeux fixés sur leur smartphones ou ils postent des vidéos et comptent leurs followers Carl et Yaya reçoivent une invitation à bord d'un yatch de luxe.

 

La croisière semble bien commencer avec un hélicoptère qui déverse des caisses de Nutella et Carl qui se plonge dans la lecture d' "Ulysse" de Joyce alors que Yaya reluque les membres de l'équipage. Parmi les passagers de la croisière figure un oligarque russe qui a fait fortune dans l'engrais accompagné de sa femme et de sa maitresse. Il y a également une riche dame âgée ainsi qu'un couple d'anglais et un industriel qui a vendu son entreprise. Le capitaine du navire refuse de quitter sa cabine et boit beaucoup. Obligé pour des raisons protocolaires de présider un repas il engage une conversation animée avec l'oligarque dans laquelle ils s'affrontent à coup de citations et vident les verres. Le capitaine dirige un navire luxueux et il admire Marx alors que l'oligarque venu d'un ex pays communiste cite Reagan et Tatcher. Durant la conversation un tempête éclate et les convives vomissent leur repas. Ruben Östlund amène le spectateur de "La Croisière s'amuse" jusqu'à "La Grande Bouffe" de Marco Ferreri pour finir par une adaptation du "Capital" par les Monthy Python. La caméra d'Östlund fustige le règne de l'argent roi et des apparences. La dernière partie de "Sans filtre" se déroule sur une ile déserte sur laquelle se sont réfugiés les survivants du bateau qui a coulé. Les conventions volent en éclat et la responsable des toilettes sur le bateau prend la direction des opérations. Les rapports de classes s'inversent et les rescapés retournent à l'état sauvage. Ruben Östlund s'attaque frontalement au conformisme mais il doit quelque fois se censurer pour éviter d'être attaqué par les biens pensants. "Sans filtre" est le troisième volet d'une trilogie consacré au mâle occidental décrié par les féministes après "Snow Therapy" and "The Square" ou il analyse avec finesse notre époque.

"Sans filtre" de Ruben Östlund.

"Sans filtre" de Ruben Östlund.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :